Fonction GrooveShark

Cliquer sur un auteur pour lire et entendre chanter ses textes

Apollinaire Guillaume (34) Aragon Louis (61) Banville Théodore de (30) Baudelaire Charles (78) Beart Guy (8) Belleau Rémy (4) Beranger (10) Berimont Luc (9) Bourget Paul (6) Brassens Georges (41) Brel Jacques (10) Bruant Aristide (5) Cabrel Francis (5) Cadou René-Guy (12) Carco Francis (8) Carême Maurice (7) Caussimon Jean-Roger (6) Chateaubriand (4) Claudel Paul (9) Cocteau Jean (6) Coppée Francois (10) Corbière Tristan (8) Corneille (4) Couté Gaston (18) Cros Charles (16) De Baïf (4) Desbordes-Valmore Marceline (18) Desnos Robert (16) Dimey Bernard (12) Du Bellay Joachim (6) Eluard Paul (25) Ferré Léo (6) Florian Claris de (7) Fort Paul (12) Gautier Théophile (28) Genet Jean (4) Gerard Rosemonde (4) Haraucourt Edmond (5) Hugo Victor (104) Jacob Max (8) Jammes Francis (7) La Fontaine Jean de (29) Labé Louise (8) Laforgue Jules (4) Lamartine Alphonse de (18) Leclerc Félix (6) Leconte de Lisle (21) Mac Orlan Pierre (6) Machaut Guillaume de (9) Malherbe Francois de (4) Mallarmé Stéphane (6) Marot Clément (28) Mendès Catulle (6) Musset Alfred de (28) Nerval Gérard de (22) Noailles Anna de (6) Nougaro Claude (6) Orléans Charles d' (17) Peguy Charles (7) Pisan Christine de (4) Prévert Jacques (26) Queneau Raymond (8) Racine Jean (4) Radiguet Raymond (4) Regnier Henri de (6) Richepin Jean (9) Rilke Rainer Maria (8) Rimbaud Arthur (40) Ronsard Pierre de (72) Rostand Edmond (6) Saint-Amant (5) Samain Albert (10) Silvestre Armand (11) Souchon Alain (4) Soupault Philippe (6) Sully Prudhomme (16) Supervielle Jules (8) Toulet Paul-Jean (5) Trenet Charles (5) Verhaeren Emile (5) Verlaine Paul (65) Vian Boris (6) Vigneault Gilles (5) Villon Francois (22) Vilmorin Louise de (5)

mercredi 16 septembre 2015

Béart - Poste restante


Ecouter sur DEEZER
Composé et interprété
par Guy Béart



Guy Béart - (1930-2015)


Poste restante

On s'écrivait de tendres choses
Des mots pervers mais innocents
Et rouge comme notre sang
De les redire ici je n'ose

J'ai tenté de brûler ces pages
Rien à faire et je les relis
Tes arrondis les yeux remplis
De ces courbes à ton image

On s'écrivait poste restante
Au rendez-vous des apprentis
Au rendez-vous des sans-logis
Que sont les amours débutantes


Quand tu me griffais de ta plume
Je restais tout pâle interdit
Sous ta griffe encore aujourd'hui
Ma fièvre ancienne se rallume

Depuis lors sous d'autres couleurs
J'ai battu je me suis fait battre
Ta guerre seule est opiniâtre
Tu m'avais fait battre le coeur

Un jour ma lettre me revint
Tu n'allais plus jusqu'à la poste
Tu avais déserté le poste
Et mes lettres partaient en vain

Et revenaient me prendre ailleurs
Ici là je changeais d'adresse
Et m'atteignaient dans ma détresse
Tous ces "retours à l'envoyeur"

Que monte une flamme nouvelle
Sur cette cendre désormais
Si tu vois combien je t'aimais
Entre tes lignes se révèle

Ce qu'hier je n'ai pas su lire
Il faut du temps pour faire un coeur
N'as-tu pas détruit par rancoeur
Ce qu'hier je n'ai pas su dire



Ecouter sur DEEZER
Interprété par Patachou
Sur une musique de Guy Béart

Du même auteur :
C'est l'espérance folle
Couleurs vous êtes des larmes
Hôtel-Dieu
Il n’y a plus d’après
Jéhovah
Moitié toi, moitié moi
Poste restante
Vous