Fonction GrooveShark

Cliquer sur un auteur pour lire et entendre chanter ses textes

Apollinaire Guillaume (34) Aragon Louis (61) Banville Théodore de (30) Baudelaire Charles (78) Beart Guy (8) Belleau Rémy (4) Beranger (10) Berimont Luc (9) Bourget Paul (6) Brassens Georges (41) Brel Jacques (10) Bruant Aristide (5) Cabrel Francis (5) Cadou René-Guy (12) Carco Francis (8) Carême Maurice (7) Caussimon Jean-Roger (6) Chateaubriand (4) Claudel Paul (9) Cocteau Jean (6) Coppée Francois (10) Corbière Tristan (8) Corneille (4) Couté Gaston (18) Cros Charles (16) De Baïf (4) Desbordes-Valmore Marceline (18) Desnos Robert (16) Dimey Bernard (12) Du Bellay Joachim (6) Eluard Paul (25) Ferré Léo (6) Florian Claris de (7) Fort Paul (12) Gautier Théophile (28) Genet Jean (4) Gerard Rosemonde (4) Haraucourt Edmond (5) Hugo Victor (104) Jacob Max (8) Jammes Francis (7) La Fontaine Jean de (29) Labé Louise (8) Laforgue Jules (4) Lamartine Alphonse de (18) Leclerc Félix (6) Leconte de Lisle (21) Mac Orlan Pierre (6) Machaut Guillaume de (9) Malherbe Francois de (4) Mallarmé Stéphane (6) Marot Clément (28) Mendès Catulle (6) Musset Alfred de (28) Nerval Gérard de (22) Noailles Anna de (6) Nougaro Claude (6) Orléans Charles d' (17) Peguy Charles (7) Pisan Christine de (4) Prévert Jacques (26) Queneau Raymond (8) Racine Jean (4) Radiguet Raymond (4) Regnier Henri de (6) Richepin Jean (9) Rilke Rainer Maria (8) Rimbaud Arthur (40) Ronsard Pierre de (71) Rostand Edmond (6) Saint-Amant (5) Samain Albert (10) Silvestre Armand (11) Souchon Alain (4) Soupault Philippe (6) Sully Prudhomme (16) Supervielle Jules (8) Toulet Paul-Jean (5) Trenet Charles (5) Verhaeren Emile (5) Verlaine Paul (65) Vian Boris (6) Vigneault Gilles (5) Villon Francois (22) Vilmorin Louise de (5)

mardi 12 mai 2015

Philippe Desportes - Stances du mariage


                                Philippe Desportes par Mathieu Jacquet

Ecouter sur DEEZER
Composé et interprété
par Guy Béart



Philippe Desportes (1546-1606)


Stances du mariage

De toutes les fureurs dont nous sommes pressez,
De tout ce que les cieux ardemment courroucez
Peuvent darder sur nous de tonnerre et d’orage,
D’angoisseuses langueurs, de meurtre ensanglanté,
De soucis, de travaux, de faim, de pauvreté,
Rien n’approche en rigueur la loy de Mariage.

Escoutez ma parole, ô Mortels esgarez,
Qui dans la servitude aveuglement courez,
Et voyez quelle femme au moins vous devez prendre :
Si vous l’espousez riche, il se faut preparer,
De servir, de souffrir, de n’oser murmurer,
Aveugle en tous les faits, et sourd pour ne l’entendre.

Si vous la prenez pauvre, avec la pauvreté
Vous espousez aussi mainte incommodité :
La charge des enfans, la peine, et l’infortune,
Le mespris d’un chacun vous fait baisser les yeux,
Le soing rend vos esprits chagrins et soucieux :
Avec la pauvreté toute chose importune.

Si vous l’espousez belle, asseurez-vous aussi
De n’estre jamais franc de crainte et de souci :
L’œil de vostre voisin comme vous la regarde,
Un chacun la desire : et vouloir l’empescher,
C’est égaller Sisyphe et monter son rocher.
Une beauté parfaicte est de mauvaise garde.

Si vous la prenez laide, adieu toute amitié :
L’esprit tenant du corps est plein de mauvaistié.
Vous aurez la maison pour prison tenebreuse,
Le Soleil desormais à vos yeux ne luira :
Bref, on peut bien penser s’elle vous desplaira,
Puis qu’une femme belle en trois jours est fascheuse.

O supplice infernal en la terre transmis
Pour gesner les humains, gesne mes ennemis,
Qu’ils soient chargez de fers, de tourmens et de flamme :
Mais fui de ma maison, n’approche point de moi,
Je hay plus que la mort ta rigoureuse loi,
Aimant mieux espousez un tombeau qu’une femme.



Du même auteur :
D'une fontaine
Rosette, pour un peu d'absence
Stances du mariage
Sur la mort de Diane
Vous ne voulez pas