Fonction GrooveShark

Cliquer sur un auteur pour lire et entendre chanter ses textes

Apollinaire Guillaume (34) Aragon Louis (61) Banville Théodore de (24) Baudelaire Charles (77) Beart Guy (8) Belleau Rémy (4) Beranger (10) Berimont Luc (9) Bourget Paul (6) Brassens Georges (40) Brel Jacques (9) Bruant Aristide (5) Cabrel Francis (5) Cadou René-Guy (12) Carco Francis (7) Carême Maurice (7) Caussimon Jean-Roger (6) Chateaubriand (4) Claudel Paul (9) Cocteau Jean (6) Coppée Francois (10) Corbière Tristan (8) Corneille (4) Couté Gaston (18) Cros Charles (16) De Baïf (4) Desbordes-Valmore Marceline (18) Desnos Robert (16) Dimey Bernard (12) Du Bellay Joachim (5) Eluard Paul (25) Ferré Léo (6) Florian Claris de (7) Fort Paul (12) Gautier Théophile (28) Genet Jean (4) Gerard Rosemonde (4) Haraucourt Edmond (5) Hugo Victor (102) Jacob Max (8) Jammes Francis (7) La Fontaine Jean de (27) Labé Louise (8) Laforgue Jules (4) Lamartine Alphonse de (19) Leclerc Félix (6) Leconte de Lisle (19) Mac Orlan Pierre (6) Machaut Guillaume de (9) Malherbe Francois de (4) Mallarmé Stéphane (6) Marot Clément (28) Mendès Catulle (6) Musset Alfred de (28) Nerval Gérard de (22) Noailles Anna de (6) Nougaro Claude (6) Orléans Charles d' (17) Peguy Charles (7) Pisan Christine de (4) Prévert Jacques (26) Queneau Raymond (8) Racine Jean (4) Radiguet Raymond (4) Regnier Henri de (6) Richepin Jean (9) Rilke Rainer Maria (6) Rimbaud Arthur (40) Ronsard Pierre de (70) Rostand Edmond (6) Saint-Amant (4) Samain Albert (10) Silvestre Armand (11) Souchon Alain (4) Soupault Philippe (6) Sully Prudhomme (16) Supervielle Jules (8) Toulet Paul-Jean (5) Trenet Charles (5) Verhaeren Emile (5) Verlaine Paul (65) Vian Boris (6) Vigneault Gilles (5) Villon Francois (22) Vilmorin Louise de (5)

vendredi 5 septembre 2014

Aragon - Meinert Hobbema


        Meindert Hobbema (orthographe exacte) - Un moulin à eau

Ecouter la version chantée
Interprétation : James Ollivier
Composition : James Ollivier
- Diffusé par DEEZER -



Louis Aragon - Le voyage en Hollande


Meinert Hobbema

Les arbres le vent
L'ombre et la charrette
Un moment avant
Que le coeur s'arrête

Le moulin la roue
Les roses trémières
La brume se troue
D'un brin de lumière

On voit le chemin
Pourtant sans le prendre
Aujourd'hui demain
Que sert-il d'attendre

L'étang les fossés
Rien n'est que paresse
Pourquoi se presser
Puisque rien ne presse

Une fine pluie
De vagues tourelles
Dont vaguement luit
Le toit tourterelle

Le ciel deviné
Dans le paysage
L'air abandonné
Des choses d'usage

Qui donc s'y soucie
De ce qui se brise
L'oiseau même ici
Passe par méprise

Les mois et les ans
Au chêne à l'érable
Tout n'est qu'un présent
Incommensurable

Ai-je autre raison
Que celle des plantes
Ô lentes saisons
Merci d'être lentes

Mais ce sentiment
En nous d'inutile
Comment ah comment
Pourquoi nous vient-il

Peut-être la nuit
Peut-être le jour
Si vite nous fuient
Pour aimer d'amour