Fonction Calldeezer

Cliquer sur un auteur pour lire et entendre chanter ses textes. Les auteurs précédés d'un astérisque (*) ont une page permettant l'accès rapide à leurs oeuvres.
Pour écouter les enregistrements musicaux sur DEEZER il faut que le module complémentaire Flash Player (ou Shockwave Flash) soit "toujours activé" dans le navigateur.
(à faire pour chaque nouvelle version de Firefox
: Outils / Modules complémentaires / Shockwave / Toujours activer).

*Apollinaire Guillaume (38) *Aragon Louis (74) *Banville Théodore de (31) *Baudelaire Charles (84) Beart Guy (8) Belleau Rémy (4) Beranger (10) Berimont Luc (11) Bourget Paul (7) *Brassens Georges (42) Brel Jacques (10) Bruant Aristide (6) Cabrel Francis (5) Cadou René-Guy (13) Carco Francis (10) Carême Maurice (8) Caussimon Jean-Roger (6) Chateaubriand (4) Claudel Paul (9) Cocteau Jean (8) Coppée Francois (10) Corbière Tristan (8) Corneille (4) *Couté Gaston (19) *Cros Charles (18) De Baïf (6) *Desbordes-Valmore Marceline (18) *Desnos Robert (16) Desportes Philippe (5) Dimey Bernard (12) Du Bellay Joachim (9) *Eluard Paul (25) Ferré Léo (6) Florian Claris de (7) Fort Paul (13) *Gautier Théophile (28) Genet Jean (4) Gerard Rosemonde (4) Haraucourt Edmond (5) *Hugo Victor (110) Jacob Max (11) Jammes Francis (7) *La Fontaine Jean de (31) Labé Louise (10) Laforgue Jules (4) *Lamartine Alphonse de (20) Leclerc Félix (6) *Leconte de Lisle (23) Mac Orlan Pierre (8) Machaut Guillaume de (10) Malherbe Francois de (5) Mallarmé Stéphane (10) *Marot Clément (29) Mendès Catulle (7) *Musset Alfred de (30) *Nerval Gérard de (22) Noailles Anna de (6) Norge (4) Nougaro Claude (6) *Orléans Charles d' (22) Peguy Charles (7) Pisan Christine de (6) *Prévert Jacques (28) Queneau Raymond (13) Racine Jean (4) Radiguet Raymond (4) Regnier Henri de (6) Richepin Jean (9) Rilke Rainer Maria (8) *Rimbaud Arthur (44) *Ronsard Pierre de (86) Rostand Edmond (6) Saint-Amant (5) Samain Albert (10) Silvestre Armand (11) Souchon Alain (4) Soupault Philippe (6) *Sully Prudhomme (18) Supervielle Jules (8) Toulet Paul J. (5) Trenet Charles (5) Verhaeren Emile (5) *Verlaine Paul (68) Vian Boris (6) Vigneault Gilles (5) *Villon Francois (22) Vilmorin Louise de (8) Voltaire (3)

Paul Valéry - Aurore



Ecouter la version chantée
Interprétation : Mikaeli Chamber Choir
Composition : Jean Françaix
- Diffusé par DEEZER -




Paul Valéry - (1871-1945)

Charmes


Aurore

À Paul Poujaud


La confusion morose
Qui me servait de sommeil,
Se dissipe dès la rose
Apparence du soleil.
Dans mon âme je m’avance,
Tout ailé de confiance :
C’est la première oraison !
À peine sorti des sables,
Je fais des pas admirables
Dans les pas de ma raison.


Salut ! encore endormies
À vos sourires jumeaux,
Similitudes amies
Qui brillez parmi les mots !
Au vacarme des abeilles
Je vous aurai par corbeilles,
Et sur l’échelon tremblant
De mon échelle dorée,
Ma prudence évaporée
Déjà pose son pied blanc.

Quelle aurore sur ces croupes
Qui commencent de frémir !
Déjà s’étirent par groupes
Telles qui semblaient dormir :
L’une brille, l’autre bâille ;
Et sur un peigne d’écaille
Égarant ses vagues doigts,
Du songe encore prochaine,
La paresseuse l’enchaîne
Aux prémisses de sa voix.

Quoi ! c’est vous, mal déridées !
Que fîtes-vous, cette nuit,
Maîtresses de l’âme, Idées,
Courtisanes par ennui ?
— Toujours sages, disent-elles,
Nos présences immortelles
Jamais n’ont trahi ton toit !
Nous étions non éloignées,
Mais secrètes araignées
Dans les ténèbres de toi !


Ne seras-tu pas de joie
Ivre ! à voir de l’ombre issus
Cent mille soleils de soie
Sur tes énigmes tissus ?
Regarde ce que nous fîmes :
Nous avons sur tes abîmes
Tendu nos fils primitifs,
Et pris la nature nue
Dans une trame ténue
De tremblants préparatifs…

Leur toile spirituelle,
Je la brise, et vais cherchant
Dans ma forêt sensuelle
Les oracles de mon chant.
Être ! Universelle oreille !
Toute l’âme s’appareille
À l'extrême du désir...
Elle s’écoute qui tremble
Et parfois ma lèvre semble
Son frémissement saisir.

Voici mes vignes ombreuses,
Les berceaux de mes hasards !
Les images sont nombreuses
À l’égal de mes regards...
Toute feuille me présente
Une source complaisante
Où je bois ce frêle bruit...
Tout m’est pulpe, tout amande,
Tout calice me demande
Que j’attende pour son fruit.

Je ne crains pas les épines !
L’éveil est bon, même dur !
Ces idéales rapines
Ne veulent pas qu’on soit sûr :
Il n’est pour ravir un monde
De blessure si profonde
Qui ne soit au ravisseur
Une féconde blessure,
Et son propre sang l’assure
D’être le vrai possesseur.

J’approche la transparence
De l’invisible bassin
Où nage mon Espérance
Que l’eau porte par le sein.
Son col coupe le temps vague
Et soulève cette vague
Que fait un col sans pareil...
Elle sent sous l’onde unie
La profondeur infinie,
Et frémit depuis l’orteil.




Du même auteur :
Aurore
Cantiques des colonnes
Le Sylphe
Les pas