Fonction GrooveShark

Cliquer sur un auteur pour lire et entendre chanter ses textes

Apollinaire Guillaume (34) Aragon Louis (59) Banville Théodore de (23) Baudelaire Charles (74) Beart Guy (8) Belleau Rémy (4) Beranger (10) Berimont Luc (8) Bourget Paul (6) Brassens Georges (38) Brel Jacques (9) Bruant Aristide (5) Cabrel Francis (5) Cadou René-Guy (11) Carco Francis (7) Carême Maurice (5) Caussimon Jean-Roger (5) Chateaubriand (4) Claudel Paul (8) Cocteau Jean (5) Coppée Francois (9) Corbière Tristan (8) Corneille (4) Couté Gaston (17) Cros Charles (12) De Baïf (4) Desbordes-Valmore Marceline (17) Desnos Robert (16) Dimey Bernard (12) Du Bellay Joachim (5) Eluard Paul (24) Ferré Léo (6) Florian Claris de (5) Fort Paul (11) Gautier Théophile (27) Genet Jean (4) Gerard Rosemonde (4) Haraucourt Edmond (5) Hugo Victor (99) Jacob Max (8) Jammes Francis (7) La Fontaine Jean de (26) Labé Louise (8) Laforgue Jules (4) Lamartine Alphonse de (19) Leclerc Félix (6) Leconte de Lisle (19) Mac Orlan Pierre (6) Machaut Guillaume de (8) Malherbe Francois de (4) Mallarmé Stéphane (6) Marot Clément (26) Mendès Catulle (6) Musset Alfred de (27) Nerval Gérard de (22) Noailles Anna de (6) Nougaro Claude (6) Orléans Charles d' (17) Peguy Charles (6) Pisan Christine de (4) Prévert Jacques (25) Queneau Raymond (8) Racine Jean (4) Radiguet Raymond (4) Regnier Henri de (6) Richepin Jean (9) Rilke Rainer Maria (6) Rimbaud Arthur (40) Ronsard Pierre de (66) Rostand Edmond (5) Saint-Amant (4) Samain Albert (10) Silvestre Armand (11) Souchon Alain (4) Soupault Philippe (5) Sully Prudhomme (16) Supervielle Jules (8) Toulet Paul-Jean (5) Trenet Charles (5) Verhaeren Emile (5) Verlaine Paul (62) Vian Boris (6) Vigneault Gilles (5) Villon Francois (22) Vilmorin Louise de (5)

lundi 6 février 2017

Ronsard - Telle qu'elle est dedans ma souvenance


                Marguerite de France par Francois Clouet (Janet)

Ecouter la version chantée
par l'ensemble Métamorphoses de Paris
Compositeur : Antoine de Bertrand
- Diffusé par DEEZER -



Pierre de Ronsard - (1524-1585)


Telle qu'elle est
dedans ma souvenance

Telle qu'elle est, dedans ma souvenance
Je la sen peinte, et sa bouche, et ses yeus,
Son dous regard, son parler gratieus,
Son dous meintien, sa douce contenance.

Un seul Janet, honneur de nostre France,
De ses craïons ne la portrairoit mieus,
Que d'un Archer le trait ingenieus
M'a peint au coeur sa vive remembrance.

Dans le coeur donque au fond d'un diamant
J'ai son portrait, que je suis plus aimant
Que mon coeur mesme. O sainte portraiture,

De ce Janet l'artifice mourra
Frapé du tans, mais le tien demourra
Pour estre vif apres ma sepulture.



Du même auteur :
A sa guitare
A sa Muse
A une fontaine
Amour archer
Amour, donne moy paix ou treve
Amour, je prends congé
Amour me tue
Avecques moi pleurer
Ballet
Beauté dont la douceur...
Bel aubépin verdissant
Bonjour mon coeur
Ce beau corail
Ce ris plus doux que l'oeuvre d'une abeille
Certes mon oeil fut trop aventureux
Ces deux yeux bruns
Chanson du printemps retourné
Contre Denise, Sorcière
Contre les bûcherons de la forêt de Gastine
Epitaphe
Epitaphe de François Rabelais
Fais rafraîchir mon vin
Il faisait chaud
J'espère et crains
J'ai l'esprit tout ennuyé
Je n'ai plus que les os
Je ne saurois aimer autre que vous
Je ne veux plus que chanter
Je parangonne au soleil
Je suis Amour
Je vis ma nymphe
L'amour oyseau
Las, je me plains
Le premier jour du mois de May
Le temps s'en va
Le tombeau
Ma douce jouvence est passée
Ma petite colombelle
Madrigal
Mais voyez mon cher esmoy
Marie, levez-vous...
Nature ornant la dame
Ode à Cassandre (Mignonne..)
Ode à Corydon (Nous ne tenons...)
Ode à Michel de l'Hospital
Petite nymphe folâtre
Plus tu connais que je brûle...
Pour boire dessus l'herbe tendre
Pourquoi tournez-vous vos yeux
Quand au temple nous serons
Quand ce beau printemps je vois
Quand j’apperçoy ton beau chef
Quand je vous vois
Quand vous serez bien vieille
Qui voudra voir dedans une jeunesse
Si je trépasse entre tes bras
Sur la mort de Marie
Tais-toi, babillarde arondelle
Telle qu'elle est dedans ma souvenance
Tes yeux divins
Tout me déplait
Versons ces roses près ce vin
Vous méprisez Nature
Vous triomphez de moi