Fonction GrooveShark

Cliquer sur un auteur pour lire et entendre chanter ses textes

Apollinaire Guillaume (34) Aragon Louis (61) Banville Théodore de (24) Baudelaire Charles (77) Beart Guy (8) Belleau Rémy (4) Beranger (10) Berimont Luc (9) Bourget Paul (6) Brassens Georges (40) Brel Jacques (9) Bruant Aristide (5) Cabrel Francis (5) Cadou René-Guy (12) Carco Francis (7) Carême Maurice (7) Caussimon Jean-Roger (6) Chateaubriand (4) Claudel Paul (9) Cocteau Jean (6) Coppée Francois (10) Corbière Tristan (8) Corneille (4) Couté Gaston (18) Cros Charles (16) De Baïf (4) Desbordes-Valmore Marceline (18) Desnos Robert (16) Dimey Bernard (12) Du Bellay Joachim (5) Eluard Paul (25) Ferré Léo (6) Florian Claris de (7) Fort Paul (12) Gautier Théophile (28) Genet Jean (4) Gerard Rosemonde (4) Haraucourt Edmond (5) Hugo Victor (104) Jacob Max (8) Jammes Francis (7) La Fontaine Jean de (27) Labé Louise (8) Laforgue Jules (4) Lamartine Alphonse de (19) Leclerc Félix (6) Leconte de Lisle (19) Mac Orlan Pierre (6) Machaut Guillaume de (9) Malherbe Francois de (4) Mallarmé Stéphane (6) Marot Clément (28) Mendès Catulle (6) Musset Alfred de (28) Nerval Gérard de (22) Noailles Anna de (6) Nougaro Claude (6) Orléans Charles d' (17) Peguy Charles (7) Pisan Christine de (4) Prévert Jacques (26) Queneau Raymond (8) Racine Jean (4) Radiguet Raymond (4) Regnier Henri de (6) Richepin Jean (9) Rilke Rainer Maria (8) Rimbaud Arthur (40) Ronsard Pierre de (71) Rostand Edmond (6) Saint-Amant (5) Samain Albert (10) Silvestre Armand (11) Souchon Alain (4) Soupault Philippe (6) Sully Prudhomme (16) Supervielle Jules (8) Toulet Paul-Jean (5) Trenet Charles (5) Verhaeren Emile (5) Verlaine Paul (65) Vian Boris (6) Vigneault Gilles (5) Villon Francois (22) Vilmorin Louise de (5)

lundi 16 mai 2016

Hugo - Saison des semailles. Le soir


Ecouter la version chantée
Composé et interprété
par Léo Devantéry
- Diffusé par DEEZER -




Victor Hugo - (1802-1885) - Chansons des rues et des bois


Saison des semailles. Le soir

C'est le moment crépusculaire.
J'admire, assis sous un portail,
Ce reste de jour dont s'éclaire
La dernière heure du travail.

Dans les terres, de nuit baignées,
Je contemple, ému, les haillons
D'un vieillard qui jette à poignées
La moisson future aux sillons.

Sa haute silhouette noire
Domine les profonds labours.
On sent à quel point il doit croire
A la fuite utile des jours.

Il marche dans la plaine immense,
Va, vient, lance la graine au loin,
Rouvre sa main, et recommence,
Et je médite, obscur témoin,

Pendant que, déployant ses voiles,
L'ombre, où se mêle une rumeur,
Semble élargir jusqu'aux étoiles
Le geste auguste du semeur.





    Composé et interprété par Marc Girot - Album : "Vielles chansons du jeune temps"